Accueil > Actualité chasse > La chasse en forêt : comment éviter les accidents ?

La chasse en forêt : comment éviter les accidents ?



Les forêts sont des espaces privilégiés par les randonneurs et les promeneurs pour aller au contact de la nature. Elles sont aussi utilisées par les amateurs et professionnels de la chasse. Cependant, la cohabitation n’est pas toujours paisible, et des accidents peuvent se produire. Cet article vous apporte quelques solutions pour limiter le risque d’accident pendant les parties de chasse.

Se renseigner sur les jours de chasse

Il n’existe pas de calendrier officiel de régulation de la chasse. Vous ne pouvez pas savoir exactement quels jours et dans quelles zones de votre région aura lieu une partie de chasse. Cependant, il est toujours possible de glaner quelques informations sur internet. Un certain nombre de mairies et des fédérations communiquent les jours de chasse. Vous pouvez également vous renseigner auprès d’un club de randonnée, avant de partir en promenade.

Chasseurs, maîtrisez votre matériel de tir

Nous le savons, un chasseur digne de ce nom sait s’équiper convenablement et faire preuve de la plus grande prudence. Ainsi, les chasseurs n’hésitent pas à respecter les mesures de sécurité indispensables, et à s’équiper d’un matériel de qualité, qui plus est bien entretenu.

Que vous soyez plutôt adepte de fusil, d’arbalète Barnett, et pourquoi pas amateur de tir à l’arc, il est donc important de s’équiper convenablement et de parfaitement maîtriser son matériel de chasse.

S’équiper de vêtements fluo

Si savoir quelle arbalète choisir pour bien chasser est primordial, l’élément le plus important pour assurer une partie de chasse sans encombre est la visibilité.

Les chasseurs ont pour habitude de porter des vêtements fluo. Il s’agit généralement de gilets, mais également de pantalons et autres tours de cou. Il est conseillé d’en faire de même pour être aperçu sur une longue distance. L’orange et le jaune fluo sont les couleurs à adopter pour une sortie en forêt. À l’inverse, évitez de porter des vêtements qui peuvent se confondre avec le couvert végétal. Les chasseurs doivent être en mesure de vous identifier lorsque vous vous retrouvez dans leur périmètre.

chasseur arbalète

Toujours faire du bruit pour signaler sa présence

Lorsqu’ils sont concentrés sur leur objectif, un effet de surprise peut décontenancer les chasseurs et créer une situation dangereuse. Si vous êtes en promenade sur un terrain de chasse, il est important de faire du bruit. Il ne s’agit pas de n’importe quel effet sonore, qui pourrait être confondu avec celui du gibier.

Le moyen le plus efficace pour signaler sa présence pendant une promenade, c’est l’utilisation d’un sifflet. Cet objet n’est pas encombrant, et vous pouvez l’emporter partout avec vous. Il est conseillé de siffler à intervalles réguliers, surtout si la visibilité est mauvaise. Si vous avez oublié le sifflet, il vous reste votre voix…

Rester près des sentiers

Il est important de toujours rester aux abords des sentiers. Ainsi, les promeneurs limitent le risque d’accident. L’effet opposé peut se produire en cas de violation de cette consigne. Les chasseurs possèdent une vaste connaissance des sentiers et autres repères forestiers. Ils savent qu’il peut y avoir des promeneurs à ces endroits, et ils prennent donc des précautions à ce sujet.

Engager le dialogue

Il n’est pas rare, au cours d’une promenade, de tomber sur des véhicules de chasseurs accompagnés de leurs fidèles chiens. Cela signifie qu’ils sont positionnés à proximité de l’itinéraire de marche. Dans ce cas, la meilleure démarche est d’échanger avec le premier chasseur rencontré. Au cours de cette discussion, le randonneur obtient des informations importantes comme le nombre de chasseurs, leur localisation, la durée et l’objectif de la chasse, etc. Ainsi, il se familiarise avec leurs habitudes et leurs itinéraires.


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :





Rejoignez
la communauté
Chassorama

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Vos chiens préférés :